Incroyable mais vrai !

Incroyable mais vrai !

11/02/2011

Dans la vie, il arrive parfois de vivre des expériences tout à fait insolites. Histoire de sortir des sentiers battus, nous vous proposons de vous relater une histoire tout à fait exceptionnelle vécue il y a quelques mois. Jugez-en par vous-même, cette expérience est vraiment à couper le souffle !


Avant toute chose, il est important de vous dresser le tableau. Christophe Soares, PDG de Navicom n'hésite pas à se rendre sur l'eau pour traquer les bars ou les lieus au leurre lorsque son emploie du temps le lui permet. Il faut dire qu'il est plutôt bien entouré car ce ne sont pas les pêcheurs qui manquent chez Navicom notamment avec l'arrivée de Guillaume Martino (véritable expert de la pêche aux leurres) qui a rejoint les rangs de Navicom il y a deux ans maintenant.
Autant dire qu'à partir du printemps, les sorties dominicales se font souvent autour du magnifique archipel des Glénan.

En septembre dernier, Christophe Soares et Guillaume Martino ont décidé de changer de « crèmerie », histoire de varier leurs coins de pêche. Comme les conditions climatiques étaient parfaites (mer lisse comme un carrelage, météo très favorable depuis plusieurs jours), Christophe et Guillaume ont décidé de se rendre dans le Raz de Sein et de pousser jusqu'au phare d'Ar-Men. Ce jour là, tous deux étaient loin de penser qu'ils allaient vivre une expérience sur l'eau tout à fait unique !


La journée débute plutôt bien. C'est en tout cas le moins qu'on puisse dire !

Après une bonne demi-heure de navigation, Christophe et Guillaume sont arrivés sur zone dans l'espoir d'attraper quelques gros lieus. En matière de matériel, tous deux ont emporté des cannes assez puissantes qui permettent d'utiliser des leurres souples ou des jigs jusqu'à 150 g. Les cannes étaient équipées de moulinets robustes et de bonne taille. Pour preuve, Christophe avait monté un Shimano Stella 5000. Une fois le bateau bien en place pour aborder la dérive, Christophe descend sa ligne et une fois au fond, le leurre se plante en plein cœur d'une tête de roche. Alors que Guillaume était placé à l'avant, Christophe décide de remettre le contact et tient d'une main sa canne et de l'autre le volant du bateau. Malheureusement, une mauvaise manœuvre est vite arrivée et voila que la canne tombe à l'eau et disparait dans les abysses. Cette fois-ci, c'est vraiment la totale !


Un combiné de qualité permet de réaliser des dérives très précises.

Certes, vous allez tous dire qu'il y a des choses plus grave mais il n'est jamais agréable de perdre du matériel, surtout lorsqu'il s'agit d'équipement de qualité ! Toutefois, il en faut plus pour démoraliser Christophe qui reprend une seconde canne. La partie de pêche continue dans la joie et la bonne humeur et tous deux réussissent tout de même à prendre quelques jolis lieus jaunes d'un poids compris entre 3 et 5 kilos. Christophe est toujours à la barre et décide de replacer le bateau pour effectuer une autre dérive. A noter que son pneumatique (un Valiant DR 620) est équipé d'un Humminbird 998, un superbe combiné. Grâce à la précision de son GPS, Il retrouve parfaitement ses premières dérives (au mètre près) pour se caler parfaitement sur la zone où les poissons sont actifs. Quelques secondes plus tard, Guillaume ressent une touche bizarre et ferre sèchement. Cette fois, Guillaume est désemparé car il ressent comme un vrai poids mort. Pas le moindre rush et pas de gros coup de tête donné par le poisson. Il remonte doucement sa ligne et là, à sa grande surprise, il remonte la canne et le moulinet de Christophe, le tout, en parfait état. A noter que la canne est toujours accrochée au fond. Christophe décide cette fois de casser sa ligne et inspecte le matériel et plus particulièrement le moulinet Shimano Stella 5000.

Cette histoire est très étrange car ce jour là, Christophe et Guillaume pêchaient sur une zone où la profondeur était supérieure à 70 m. Il est certain que si la ligne n'avait pas été accrochée au fond, jamais Guillaume n'aurait réussit un tel coup de ligne ! Imaginez que le moulinet Stella 5000 est resté immergé pendant environ 30 minutes à 70 m de fond et qu'il a subit une forte pression liée à la profondeur. Le moulinet est ressorti intact de l'eau et tourne toujours parfaitement.


Le moulinet Stella Shimano (image réalisée avec un modèle neuf) est resté fidèle à sa grande réputation !

Lorsque la société Shimano a eu vent de cette histoire, le responsable a contacté Christophe pour lui demander de lui retourner le moulinet, histoire de lui faire un petit check-up. A souligner le sérieux et la qualité de service de la société Shimano France. Aujourd'hui, le Stella 5000 est comme neuf et il a d'ailleurs ajouté quelques gros poissons supplémentaires à son palmarès. En tout cas, force est de constater que ce moulinet un subit un test plutôt hors du commun. Voila bien la preuve qu'il s'agit de matériel de grande qualité !

En tout cas, force est de constater que grâce à la précision chirurgicale du GPS, Christophe et Guillaume ont terminé leur partie de pêche sur une note très positive !

Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. Ils nous permettent également de personnaliser votre expérience Navicom.
Cliquez ici pour en savoir plus.