Navicom - Votre spécialiste de l'électronique marine
Open Bar d'Oléron 2010

Open Bar d'Oléron 2010

06/07/2010
La 3e étape de la Labrax Cup 2010 s'est déroulée sur l'île d'Oléron (Saint-Denis d'Oléron) les 26 et 27 juin. Une météo radieuse, de nombreux poissons et une organisation au top : que demander de mieux -

L'Open Bar d'Oléron compte aujourd'hui parmi les étapes incontournables de la Labrax Cup. Il fait dire que la zone de pêche est superbe et qu'en matière d'organisation et de logistique, il n'y a vraiment rien à dire. Tout est minutieusement pensé et aménagé pour le plus grand bonheur des participants. Cette compétition de pêche du bar au leurre en no-kill est organisée par L'APA d'Antioche (Amicale des Pêcheurs d'Antioche), menée de main de maitre par André Dechene en étroite collaboration avec Didier Courtois. Cette année, elle a rassemblée 39 équipages de deux pêcheurs, tous venus pour en découdre avec les jolis bars d'Oléron (bars francs et bars mouchetés). Comme pour toutes les autres compétitions comptant pour la Labrax Cup, seuls les bars de 42 cm (taille biologique) et plus sont comptabilisés et seuls les 5 plus gros bars sont comptabilisés par manche pour effectuer le classement final.

Grâce à des conditions météorologiques exceptionnelles, tous les participants ont pu pratiquer leur passion (traquer les bars au leurre) en toute sécurité et s'en sont véritablement donnés à cœur joie. Comme il n'y avait presque pas la moindre ride sur l'eau, la pêche a été assez difficile mais surtout très technique. En effet, alors que la pêche à la volée (pêche très rapide entre différentes couches d'eau) donne généralement de bons résultats, les poissons étaient cette fois complètement calés au fond. Ce point très important qui détermine non seulement la technique de pêche mais aussi la stratégie à adopter s'est vérifié tout le weekend sur les sondeurs qui montraient très clairement de la détection calée au fond.

Au cours de ces deux manches, les poissons ont tout de même répondus présent à l'appel mais il fallait tout de même pêcher très précisément (ajuster parfaitement ses dérives grâce au GPS)
Pour espérer pouvoir rivaliser avec les meilleurs, certains ont réussi de sacrés coups de lignes. Les meilleurs ont d'ailleurs terminé la première manche avec une moyenne de 72 cm sur 5 poissons. Autant dire que pour des pêcheurs qui ne sont pas habitués à pêcher à Oléron, il s'agit là d'une sacrée performance. Nous en profitions d'ailleurs pour saluer et féliciter Yoann Houssais et Frédéric Lavion.
A noter qu'au cours de ces deux jours, Christophe Soares (PDG de Navicom) a réussit deux très jolis coups de ligne en attrapant le samedi un bar de 77 cm et un bar de 78 cm le dimanche. Une véritable démonstration ! Son coéquipier (Olivier Darot, rédacteur en chef de la revue Grand Bleu) était d'ailleurs plus souvent préposé à tenir l'épuisette que sa canne à pêche !

Pour vous expliquer plus en détail la technique des 2e, nous avons interviewé Frédéric Brilloux, moniteur et guide de pêche en eau douce. Visiblement, « Fred » est tout aussi à l'aise en mer qu'en eau douce. Voici en tout cas bien la preuve qu'il s'agit d'un vrai pro !
« Tout d'abord, nous tenions à dire (Denis et moi) que nous sommes très satisfaits de notre résultat. Nous avons principalement pêché sur un très grand plateau connu sur Oléron. Sur cette zone, on trouve généralement des palangres et des filets ce qui ne permet pas toujours de pêcher correctement. Par chance, il n'y avait pas un tout au long du week-end. Lors des entrainements, nous avons rapidement compris que les bars étaient littéralement calés au fond. Nous avons donc prit l'option de pêcher assez léger avec des têtes de plombées d'un poids compris entre 10 et 30 g. Cette pêche nous a plutôt pas mal réussi puisqu'elle s'apparente beaucoup à la pêche du sandre que j'ai pour habitude de pratiquer en eau douce. Il était primordial de réaliser des animations très lentes car sinon, le leurre passait trop rapidement au dessus des poissons et ces derniers ne prenaient pas la peine de l'avaler. Pour réussir à déclencher les touches, nous avons utilisé des leurres souples de marque Delalande : Glider Shad  de 13 et 16 cm (finesses rose pailleté) et des Tribass de 12,5 cm et 16 cm (rose Pailleté). Nous faisons systématiquement dériver notre ligne à 30 ou 40 m du bateau et faisons des toutes petites tirées en veillant à toujours « gratter » le fond. L'électronique a aussi largement contribué à notre réussite, notamment grâce à la nouvelle technologie « Down Imaging » qui permet de savoir très exactement la topographie du fond qui se trouve sous le bateau. Le Side Imaging nous a aussi permis de découvrir certaines failles. Ces dernières abritent souvent des jolis poissons. Avant de terminer, nous tenons à remercier toutes les sociétés qui nous soutiennent et qui nous permettent de participer à ces manifestations. Un grand merci pour leur confiance ! »

Le bilan de cette compétition est très positif puisque 233 bars de 42 cm et plus ont été mesurés puis remis à l'eau vivant dans leur élément. La moyenne des captures s'élève
 à 59 cm. Autant dire tout de suite que ce ne sont pas les jolis poissons qui manquent autour d'Oléron !

Avant de conclure, toute l'équipe Navicom souhaite, une nouvelle fois, remercier vivement Didier Courtois et André Dechene mais aussi tous les bénévoles qui ont tous largement contribués au succès de cette manifestation, sans oublier, bien sûr, tous les pêcheurs qui représentent tous brillement la marque Humminbird au bord de l'eau. Nous souhaitons aussi terminer cet article en faisant un petit clin d'œil à la seule femme qui participe régulièrement aux compétitions de pêche du bar au leurre : Sylvie Duboil. Un grand bravo pour sa performance puisqu'elle se classe 9e au classement général avec Thierry Naegelin. Toutes nos félicitations à notre grande championne !
 

CLASSEMENT DES 10 PREMIERES EQUIPES

1er    Team Illex – Lowrance (686 points)
Yoann Houssais – Frédéric Lavion

2e      Delalande – Okuma – Garbolino (627 points)
Frédéric Brilloux – Denis Proteau

3e     Les Vendéens (614 points)
David Delabarde – Sébastien Gaillard

4e    Illex – Lowrance 3 (614 ponts)
Philippe Bonniard – Philippe Foucret

5e    Powerline (602 ponts)
Pascal Pellerin – Maxime Pellerin

6e    Mitchell – Berkley – Grand Bleu – Lowrance (568 points)
Denis Christien – Arnaud Varin

7e    Sakura (564 points)
Morgan Bideau – Bruno Malle

8e    Les Barbillons (547 points)
Pierre-Yve Le Rouzo – Frédéric Bernard

9e     Hearty Rise – Navicom (523 points)
Thierry Naegelin – Sylvie Duboil

10e      J'ai (481 points)
Jérôme Bellot – Emerand Delangavant

CLASSEMENT DES 5 PREMIERES EQUIPES NON SPONSORISEE

1er    Les Vendéens (614 points)
David Delabarde – Sébastien Gaillard

2e    Les Barbillons (547 points)
Pierre-Yves Le Rouzo – Frédéric Bernard

3e    J'ai (481 points)
Emerand Delangavant – Jérôme Bellot

4e    APA Oléron 1 (339 points)
Yann Le Parc – Jacky Mériaud

5e    Les Toys à Bars (315 points)
Ludovic Accardi – Stéphane Wattel

CLASSEMENT PLUS GROS POISSON (5 PREMIERES EQUIPES)

1er    Wan'up Team (bar de 82 cm)
Erwann Troadec – Mickaël Guichet

2e    Hearty Rise (bar de 80 cm)
Erwann Lechat – Yann Rochet

3e    Humminbird – Minn Kota – Grand Bleu (bar de 78 cm)
Christophe Soares – Olivier Darot

4e    Illex1 – Lowrance (bar de 78 cm)
Yoann Houssais – Frédéric Lavion

5e    Les Palmyriens
Franck Pouilloux – Dominique Pyrache (bar de 77 cm)

Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. Ils nous permettent également de personnaliser votre expérience Navicom.
Cliquez ici pour en savoir plus.