Les M34 à Douarnenez

Les M34 à Douarnenez

09/05/2011
Ce weekend avait lieu le Trophée STEF-TFE, série de courses qui réunissait des M34 et des Longtze durant le Grand Prix Guyader à Douarnenez. Navicom étant située à moins de 30 minutes de cette baie, nous sommes allés en spectateurs voir évoluer ces bateaux équipés d'électronique Nexus (matériel rendu obligatoire par la jauge de la classe M34).
10 manches se sont courues du vendredi au dimanche pour les M34 avec des conditions très contrastées. Un orage le vendredi a provoqué d'énormes changements de direction de vent, imposant de remouiller le parcours à de nombreuses reprises. La première manche a été courue avec un vent faible de l'ordre de 6 à 7 nœuds. La troisième et dernière manche de la journée a bénéficié de conditions plus clémentes avec un vent un peu plus stables. Pour la journée du samedi, le vent de sud-sud-est était très perturbé, c'est un secteur de vent de terre pour la baie de Douarnenez. La tactique a été primordiale pour gagner, mais le hasard a aussi joué son rôle. Le dimanche, un front de sud assez musclé (jusqu'à 25 nœuds établis) a donné aux spectateurs un beau spectacle, avec quelques pertes de contrôle parmi les concurrents. Les M34 ont approché des vitesses de 20 nœuds sous-spi, les Longtze avec un rapport poids/puissance plus favorable ont plané à plus de 23 nœuds !
A l'issue de ce weekend de courses, c'est l'équipage d'OmanSail qui l'a remporté en M34, devant Ile de France et Bretagne Crédit Mutuel.
Pour assister le comité de course sur le dispositif, Navicom a mis à disposition son semi-rigide Valiant DR-620 équipé d'un combiné Humminbird. Les fonctions traceur du combiné permettent de mouiller rapidement un parcours. Les cartes Navionics ont aussi joué leur rôle quand un cargo en remorque a traversé le dispositif. Après contact VHF, nous savions qu'il allait mouiller sur le poste 31. A l'écran nous avons pu définir qu'une fois sur l'ancre il ne serait plus sur le parcours et qu'il suffisait d'attendre qu'il termine sa manœuvre. S'il avait fallut déplacer tout le dispositif, les manches à suivre auraient été retardées de plus d'une heure !
Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. Ils nous permettent également de personnaliser votre expérience Navicom.
Cliquez ici pour en savoir plus.