En se promenant sur le Rhône

En se promenant sur le Rhône

23/05/2018

Zoom sur le Rhône à bord du bateau de François Robin ! De belles captures d'écrans commentées par notre ami pêcheur.

Quand je pars à la pêche avec mon bateau sur le Rhône,  je prend toujours un peu de temps à observer ce qu'il se passe au fond à l'aide de mon sondeur Hélix 12 G2 MSI...

Le Rhône n'est pas toujours un long fleuve tranquille ! Voici quelques belles captures d'écran ...

 

Le Pont aux Lions

En navigant dans le centre-ville d’Arles, on peut voir plein de vestiges. Il y a sur le fond du Rhône les ruines d’un ancien pont de chemin de fer détruit en 1944, appelé plus communément « le Pont aux Lions ». (Vue Mega Side Imaging)

 

Pont de Trinquetaille

Si on descend le Rhône, on arrive sous le pont de Trinquetaille qui lui aussi fut détruit en 1944 lors des bombardements. De celui-ci il reste les deux piles qui soutiennent le pont actuel et sa structure métallique repose sur le fond comme on peut le voir sur cette capture. (vue D2/Mega Down Imaging)

 

Une Vieille Péniche

En aval de ce dernier sur la rive gauche, on trouve sur le fond une vieille péniche d’une quarantaine d’années (d’après les plongeurs) qui a coulée suite à une avarie.

Le fond du Rhône au centre-ville d’Arles est bien connu pour ces nombreuses découvertes archéologiques et il n’a pas encore livré tous ces secrets.

 

 

Carcasse de Voiture sur le toit...

En remontant le Rhône, on trouve toute sorte de déchets sur le fond comme ici. On a la carcasse d’une voiture posée sur le toit et du côté droit on peut voir énormément de déchets.

 

Et les poissons ?

Maintenant il faut quand même commencer à chercher nos amis les poissons. À force de naviguer, je fini par tomber sur un gros banc de poissons blanc et on peut voir sur cette capture que les silures ne sont jamais bien loin.

Un gros silure

En continuant à prospecter, je tombe sur un silure entrain de chasser une carpe. Sur les échos dans la colonne d’eau, on voit bien qu’il y a un gros silure qui chasse un poisson... c’est en regardant l’ombre projetée qu’on devine que le poisson poursuivit est une carpe !

Avec tous ces poissons en activités, je vais essayer de pêcher un peu quand même ! Je positionne le bateau sur la dérive avec l’aide de mon moteur électrique Minnkota Ulterra BT 80 Lbs. Quelques poissons décollent au clonck mais que des refus.

Un petit peu plus loin, on aperçoit un autre silure décollé à l’affût derrière un petit groupe de mulets.

Les dérivent s’enchainent mais c'est difficile d’avoir une touche. Je recommence donc à prospecter et je fini par tomber sur un poisson décollé en Méga Side Imaging.

A l’aide de mon curseur je marque la position GPS du silure. Je passe en écran séparé 2D/GPS et après plusieurs tentatives à cause du vent et du courant, je fini par réussir à passer au-dessus du silure que j’avais repéré. Je lui présente mon montage et après quelques seconde d’hésitation, je prends une belle touche. Après plusieurs minutes de combat, c’est un joli silure de plus de 2m qui arrive en surface. Après l’avoir monté dans le bateau, je vais rapidement au bord pour le mesurer et faire une photo avant de le relâcher dans de très bonne condition.

Le combiné Hélix est une arme redoutable quand on sait l'utiliser...

Mais il n’accroche pas les poissons au bout de l’hameçon.

Aujourd’hui j’ai eu de la chance car souvent les gros silures malgré une bonne présentation du montage ne mordent pas. Il faut sans cesse se remettre en question pour essayer de trouver de nouvelles approches.

François Robin

               

 

 

 

 

               

Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. Ils nous permettent également de personnaliser votre expérience Navicom.
Cliquez ici pour en savoir plus.